Salon des curieux

Wargame Airland Battle [test de la Bêta] Cet article n'a pas encore été noté. Soyez le premier à le faire !

By Posté dans - Jeux Vidéo le mai 17th, 2013 0 Commentaires Wargame Airland Battle

Wargame Airland Battle, prenez de la hauteur

Depuis quelques jours la bêta de Wargame Airland Battle est disponible en préachat sur Steam. Une occasion en or pour sortir du placard et remettre ses Rangers afin d’aller battre la campagne. Wargame Airland Battle est la suite directe, c’est même une extension, de Wargame European Escalation sorti en février 2012, il y a donc un tout petit peu plus d’un an. Ce jeu de stratégie temps réel (STR) est très pointu et s’adresse à des passionnés de tactique et de management d’unités. Après quelques heures avec cette béta, voici les premières impressions.

Envie de jouer au petit soldat ? Eugen Sytems et Wargame sont là pour ça.

Eugen Systems est le studio qui a développé Wargame Airland Battle et ce n’est pas un coup d’essai. En 2005 sortait Act Of War un jeu atypique qui avait marqué les critiques et les joueurs. Dans une pure tradition « Alerte Rouge » ce troisième jeu développé par le studio (Times of Conflict et The Gladiators pour les deux premiers) nous plaçait à la tête d’une armée loin des champs de batailles habituels car l’action prenait place en pleine ville. Au milieu des buildings, des lampadaires et des parkings s’affrontaient les unités d’infanterie, les tanks et unités de soutien pour le plus grand plaisir des joueurs. 5 ans plus tard Eugen lançait R.U.S.E. un jeu étonnant et complexe qui mettait en scène de nombreuses unités et nous plongeait dans les années 40, pendant la seconde guerre mondiale. L’intérêt de ce titre résidait dans cartes de ruse que l’on abattait pour tromper l’ennemi : il ne s’agissait donc pas seulement de gagner des batailles lors d’affrontements directs mais d’espionner, de tromper l’ennemi etc. On se souviendra des Tanks gonflables que l’Angleterre avait mis en scène pour détourner l’attention des allemands avant le débarquement. Cet excellent titre réinventait le genre STR qui commençait sérieusement à sentir la poussière en proposant, qui plus est, un moteur efficace et des graphismes superbes.

 

R.US.E © Eugen Systems

RUSE, cliquez pour agrandir

Le renouveau du STR avec Wargame European Escalation

Wargame European Escalation est arrivé en février 2012 avec un nouveau concept : renouveler le genre du Wargame avec un titre pointu et axant son gameplay sur la tactique et le management des unités. Attention le jeu n’est pas simple, loin de là. Il nécessite une micro gestion des unités (chères et rares) très précise : terrain, autonomie, stress, stats, etc. L’équilibre du jeu est un modèle du genre faisant que le pierre/papier/ciseaux fonctionne à merveille. Mais là où les choses se compliquent c’est qu’on ne parle pas de quelques dizaines d’unités, mais de centaines : infanterie de l’OTAN ou du PACTE (fusilleurs, ATGM, AA, légion), tanks, reconnaissance, hélicoptères, renforts…. pas loin de 400 unités pour European Escalation. Après une campagne solo plutôt corsée c’est en multijoueur que Wargame European Escalation prenait tout son sens. Le mieux pour progresser reste de faire partie d’un clan (comme les Burning Pheonix Team ou la LVA de Selkares pour ne citer qu’eux), car le niveau des joueurs est particulièrement élevé. Au passage, salutations à Justicius et aux potes des Burning Phoenix dont je fais (plus qu’un petit peu) parti.

L’équilibrage des unités des Wargame est un modèle du genre, rarement égalé. Un travail d’orfèvre !

Alors Wargame Airland Battle, il est bien ?

Difficile de répondre pour l’instant car ce titre doit sortir fin mai. En attendant la Beta multijoueur est disponible avec 2 cartes (à l’heure où j’écris ces lignes). Pas de doute c’est une « méga » extension ou un « mini » Wargame 2 : pas de révolution, l’excellent moteur du jeu est toujours le même, et il n’y a pas de raison d’en changer, les musiques sont les mêmes et les voix également, par contre les bruitages ont été revu en profondeur augmentant le réalisme lors des combats. Se pose cependant la question de ce qu’apporte ce nouvel opus. Et bien pas mal de choses en fait :

  • La plus importante reste évidemment les avions. Dans le précédent volet on pouvait déployer des hélicos mais ils n’étaient pas toujours utiles car chers et fragiles. En dehors de la reconnaissance, je ne m’en servais pas. Là, arrivent les avions. Toujours basé sur les unités des années 70′ où prend place l’histoire, vous avez à votre disposition pas mal de beau monde. Les avions sont chers, mais rapides et terriblement efficaces, l’importance d’unités AA est donc encore renforcée, que ce soit de l’infanterie ou du véhicule. Je n’ai pas encore suffisamment joué pour savoir correctement utiliser ces bijoux, mais il me tarde de faire voler ces coucous pour aller abattre l’ennemi en vol ou au sol !
  • La composition des decks (composition des armées), a été revu et corrigé : Plus complet, voir plus complexe. Un système de bonus a également été ajouté, on peut restreindre le choix des unités à un seul pays, à un seul type etc, cela a pour effet d’augmenter le nombre de points à disposition. Ces points étant nécessaires à la constitution des decks, c’est une piste alléchante, surtout si on joue en multijoueur et que l’on souhaite se spécialiser.
  • Le nombre d’unité a été revu à la hausse, plus de 800 ! un vrai casse tête pour retenir les forces et faiblesses de chacune. En dehors de la bêta, où touts les unités sont accessibles, c’est en fonction d’étoiles gagnées sur le champ de bataille que l’on peut débloquer les unités.
  • Sur le champ de bataille, plus besoin de cacher son infanterie dans les maisons où les arbres de façon précises. Dans Wargame Airland Battle, un clic sur un pâté de maison suffit, c’est un gain de temps plus qu’appréciable en temps de guerre !
  • L’artillerie a été revue, elle permet de tirer plus d’obus d’un coup mais sur une zone un peu plus large, quelle que soit la distance (comme dans WEE, l’artillerie peut tirer à l’autre bout de la carte). Pas de crainte, les unités comme les chars sont moins violemment touchées en cas d’impact. L’équilibrage a donc été revu. Dernier point pour l’artillerie : le tir de murs de fumigènes pour organiser une attaque surprise ou, au contraire, une retraite limitant les pertes. Enfin ce « parent pauvre » de la précédente version devrait être un peu plus utilisée pendant les combats, et ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre.
  • Les unités à pied peuvent aussi se camoufler, une fumée blanche recouvre le groupe. Pour l’instant je n’ai pas encore bien compris quelles sont les conséquences précises de ce brouillard de guerre, mais il semble que nos unités soient partiellement protégées, comme dans une foret par exemple. Note : il faut se méfier de ces dernières car elles limitent la visibilité (impossible de détecter des unités ennemis) et peuvent devenir de vrais hachoirs quand l’ennemi tire au hasard dans les arbres… et oui, les branches et les éclats de bois ça blesse…vous êtes prévenus Wargame est un jeu pointu.

Eugen Systems est atypique, extrêmement pointilleux et prouve par son excellence tout le respect qu’il a pour son public.

 

wargame airland battle

Des unités comme s’il en pleuvait

 

La campagne solo n’est pas encore disponible dans la Bêta, mais il semble qu’il y ait aussi plusieurs changements de ce côté : Une carte de campagne qui ressemble aux jeux de la série des Total War permet de gérer le conflit. En regardant les Screenshots officiels, on remarque quelques options (satellites, avions radar…). En cas de rencontre avec l’ennemi le jeu passe en temps réel et une bataille commence.

En conclusion : le jeu est bien, complexe, retors, le nombre d’unités est affolant. Bref, Wargame Airland Battle enfonce le clou de son frère aîné, et quel plaisir !  Bravo à Eugen Systems….un studio parisien….vive la France !

 

Pour information, ceux qui possèdent le premier opus peuvent profiter d’une remise de 25% sur steam pour Wargame Airland Battle.

Sortie du jeu : le 30 mai 2013.

 

Quelques screenshots que j’ai fait pendant ma dernière partie.

 

Le jeu et les nouveautés présentée par l’incontournable Selkares (de la LVA)

Teaser de Wargame Airland Battle.

Notez cet article

Rédacteur du blog. Diplômé en infographie multimédia et infographie 3D à l'école Emile Cohl, passionné par les nouveaux médias, le jeu-vidéo et la photo. Pilotage d'ULM multiaxe. Elite Dangerous : Passionné du jeu Elite: Dangerous depuis la Beta. Contributions : Fan Site Galnet.fr | Chaîne Youtube | Flux Twitter dédié | Page Facebook | Communauté francophone | Groupe steam | Mur Pinterest | Sites pro : Ecole Emile Cohl | identipack.fr

Laisser un commentaire