Salon des curieux

Plague test du jeu. Enfin, votre PC va être infecté ! Cet article n'a pas encore été noté. Soyez le premier à le faire !

By Posté dans - Jeux Vidéo le mars 5th, 2014 1 Commentaires

Plague sur PC. Que l’infection commence !

Sorti en 2012 pour les possesseurs de terminaux IOS puis Androïd, Plague Inc. (épidémie en anglais) est un jeu aussi addictif que malsain développé par Ndemic Creations. Malsain au sens propre et figuré puisque le but de ce jeu, au succès incroyable, consiste à contaminer notre planète au moyen de tout un tas de sales bêtes (Virus, Bactéries, Champignons, Prions, Vers, voir même Zombies – chacun ayant ses caractéristiques propres) et de détruire l’humanité. Pour gagner, pas de chichi, il ne doit plus rester un seul humain en vie ! Tout le monde (7 milliards d’individus) doit : 1/ Être infecter 2/ Mourir. C’est simple et terrifiant à la fois, toute l’ambiguïté du jeu.

Plague Evoluted

But du jeu

Pour y parvenir, nous choisissons le pathogène (qui se débloquent au fur et à mesure des victoires en mode « normal » et plus) : Bactérie, Virus, Fongus, Parasite, Prion, ou encore un peu plus exotique et futuriste Nano-Virus ou Bio-Arme. A cela s’ajoute deux modes de jeu différents : Zombies et Ver cérébral. Vous pouvez aussi, en début de partie, choisir un script de type : peste noire, grippe porcine, variole et j’en passe. Ces parties/maladies pré paramétrées (scripts) vous donneront du fil à retordre. Plague propose régulièrement des scénarios et challenge à ses joueurs.

Une fois le virus choisi, on nomme son bébé, on modifie un peu son ADN (résistance, mutation, etc) et zou, on infecte un pays de départ, que la Plague commence. La maladie se développe, se transmet et infecte peu à peu les pays limitrophes. Les maladies voyagent grâce aux routes, ports et aéroports. Bien entendu il est possible de démarrer dans des pays « riches » où le corps médical aura tôt fait de repérer votre infection ou au contraire dans les pays moins « riches » où la propagation sera plus rapide. Afin de ne pas se contenter de regarder, on agit sur 3 terrains en débloquant des options. Ces dernières « s’achètent » au moyen de points ADN gagnés peu à peu, notamment grâce aux décès. Oui mais attention, plus il y a de mort, plus l’OMS va se battre pour mettre au point un remède. Les 3 axes d’évolutions de la maladie sont :

  • Transmission : Vous pouvez agir sur la résistance du pathogène au froid ou au chaud (par exemple, si votre point de départ est un pays chaud, vous devrez faire muter la maladie pour qu’elle puisse infecter les pays froids). Vous pouvez aussi transmettre la maladie via les espèces animales (oiseaux, rats, moustiques, bétail, porcs..)
  • Symptômes : Quels sont-ils ? A vous de choisir, mais mieux vaut ne pas rendre votre création trop virulente et mortelle avant une infection mondiale bien établie. De petits symptômes sympas (toux) jusqu’à la paralysie, folie ou arrêt cardiaque, il en a pour tous les goûts.
  • Capacité : la capacité de la maladie à résister aux antibiotiques, à se faire « cartographier l’ADN par l’OMS » jusqu’à des capacités propres à chaque maladie. Par exemple le ver cérébral pourra influencer son hôte pour que ce dernier prenne l’avion afin d’infecter un autre pays.

Les maladies dans Plague possèdent trois propriétés propres : l’infectivité, la gravité et la mortalité. Ces paramètres s’ajustent en fonction des axes d’évolutions cités ci-dessus.

Alors Plague sur PC, c’est bien ?

Le nom exact de cette version PC est  Plague Evolved, et, pour l’occasion, été revue en détail. Le premier fait marquant est une carte de la terre en 3d (ou simili) avec des effets spéciaux assez sympas. Les interfaces (monde, recherche) ont changées. L’interface du pathogène a aussi beaucoup évolué : notre création est en 3D, les informations un peu plus nombreuses, etc.

Cependant, le nombre de nouvelles options graphiques offertes par la version PC de Plague est assez faible. On aurait aimé un peu plus de choses, comme des Breaking News Vidéo, par exemple, à la place de la photo de la Tour Eiffel qui clignote en rouge quand l’épidémie prend de l’ampleur !

Pour le reste c’est encore des promesses. En effet, Plague est disponible sur Steam depuis la fin du mois de février seulement. C’est une version en accès anticipé, donc tout n’est pas opérationnel, il reste des bugs et certains aspects (comme l’équilibrage) peuvent encore bouger. Au programme Ndemic Creations nous promet :

  • Un mode multijoueur dont on ne connait pas grand chose outre le fait qu’on pourra agir en collaboration ou en confrontation. Une chose est sure, on ne pourra pas incarner l’OMS, dommage !
  • Un mode de création de ses propres mondes, scénarios et maladies (via steam Workshop),
  • Un peu plus de détails sur les actions gouvernementales, qui, pour l’instant, se limitent à de simples lignes de textes….bof.
  • Un replay de la partie pour revivre la contamination/

Pour autant, le résultat est là…le jeu est au moins aussi addictif que sur mobile : on enchaine les parties et les heures à tuer tout le monde. Les aspects collaboratifs semblent encore plus poussés que sur mobile. Bref, une valeur sure qui se confirme sur PC à un prix correct, environ 12€ (pour mémoire, la version Androïd est gratuite, mais le déblocage des options, scripts et jeu était payant).

 plus-icon2

J’aime

 

  • Un jeu viral !
  • Hyper addictif,
  • Très bien pensé,
  • Une version PC pleine de promesses qui complète bien le jeu mobile,
  • Le multijoueur

moins-icon

J’aime moins

 

  • Des graphismes / interfaces un peu pauvres pour du PC
  • Tuer tout le monde, c’est mal !

 Teaser de Plague Evolved.

Notez cet article

Rédacteur du blog. Diplômé en infographie multimédia et infographie 3D à l'école Emile Cohl, passionné par les nouveaux médias, le jeu-vidéo et la photo. Pilotage d'ULM multiaxe. Elite Dangerous : Passionné du jeu Elite: Dangerous depuis la Beta. Contributions : Fan Site Galnet.fr | Chaîne Youtube | Flux Twitter dédié | Page Facebook | Communauté francophone | Groupe steam | Mur Pinterest | Sites pro : Ecole Emile Cohl | identipack.fr

(1) awesome folk have had something to say...

  • aymeric HN - Répondre

    5 mars 2014 at 20 h 22 min

    Suite à la remarque d’un lecteur : je n’en ai pas fait état dans ce test, mais la version actuelle, curieusement, pompe un maximum de ressources sur PC et vide rapidement les batteries des PC portables. Je me demande si ce n’est pas un Troyen ce jeu…en fait !

Laisser un commentaire