Hotel Dieu Lyon

Hotel Dieu Lyon, dernière visite avant fermeture

Il y a des jours comme ça, une opportunité se présente à l’improviste et, avant d’avoir réalisé ce que l’on fait, on est en route pour l’aventure. Samedi 4 octobre 2014 a été l’un de ces jours. A peine quelques minutes après mon réveil je fonçai à l’Hotel Dieu de Lyon devant lequel je suis passé tant de fois, sans jamais y entrer. L’architecte responsable du projet de réhabilitation est M. Didier Repellin. Il a proposé une dernière visite avant une fermeture définitive pour les gigantesques travaux de réhabilitation qui dureront 4 ans. Ces visites visent, notamment, à éloigner quelques rumeurs folles sur le projet. Outre l’hôtel dont on a beaucoup parlé, il y a aussi un centre de congres médical, un musée, des restaurants, etc. Didier Repellin explique en détail le projet avec une humilité et un sens du respect pour ce bâtiment de 2000 pièces qui force le respect. Il avoue même avoir passé un an pour comprendre le bâtiment, s’en imprégner, se laisser guider, avant de poser le premier projet. Ainsi, tout en douceur et harmonie, les projets prennent formes, en totale symbiose avec ce que Soufflot avait imaginé pour son projet d’Hospice.

Le choc des époques

Mais la promenade, pour l’âme d’un Urbex, va bien au delà des richesses architecturales. Se promener dans un hôpital désaffecté, avec une histoire aussi dense et riche ne laisse pas insensible. J’ai essayé, en quelques heures, de capter ces vibrations, ces couloirs, ces chambres et surtout ce choc étonnant qui résume tout. L’hotel dieu est un paradoxe, un anachronisme. Se mêlent en permanence le design et les couleurs vives des années 70′ et les bâtiments dessinés au XVIII° siècle. Ce choc est surprenant et fascinant, on jongle avec les espaces et les époques à chaque pas.

Photos prises avec un Canon 5D Mark III.

Site internet de l’hôtel-Dieu et de sa réhabilitation.

 

Notez cet article