Salon des curieux

Element4l – beau jeu indépendant Cet article n'a pas encore été noté. Soyez le premier à le faire !

By Posté dans - Jeux Vidéo le mai 27th, 2013 0 Commentaires element4l

Element4l, beau jeu à parcourir.

4 touches de clavier, HAUT, BAS, GAUCHE, DROITE, c’est en tout et pour tout ce qu’il faut pour parcourir le beau monde de Element4l. Comme son nom l’indique on peut contrôler les 4 éléments : l’eau (touche haut), la glace (touche gauche), le feu (touche droite) et finalement la roche (touche bas). Contrôler son élément au travers des univers est assez simple sur le papier. Le déplacement est automatique, on ne peut ni avancer plus vite, ni reculer. Le personnage se déplace comme sur un tapis roulant et le joueur doit éviter les éléments disposés dans les niveaux. Atteindre le meilleur score est l’objectif principal, on doit aussi essayer de trouver les « âmes perdues’ très dures à trouver. Avoir la médaille d’or en fin de niveau est l’objectif ultime, parfois très complexe à remplir.

Les 4 éléments :

  • La glace : elle glisse, ne coûte pas d’énergie (contrairement aux autres éléments), se transforme en eau au contact du feu,
  • L’air : permet de monter, soulevée par les courants d’air, mais éclate au moindre contact avec l’environnement -il faut donc se dépêcher de se transformer en roche-,
  • La roche : solide et résistante elle permet de « sauver » la bulle d’air avant un contact. L’apesanteur aura tendance à la faire chuter plus vite, ce qui peut être gênant ou apporter de la vitesse,
  • Le feu : permet de se déplacer sans toucher le décor.

Ce qui complique un peu la chose est que l’inertie d’un élément s’applique aux autres. Vous prenez de la vitesse avec la roche et au dernier moment, pour passer un obstacle il faut changer d’élément en profitant de la vitesse apportée par la roche.

 

Beaux décors, jouabilité complexe.

C’est un vrai plaisir de parcourir les décors du jeu. Monochromes et vivants ils ne sont pas sans rappeler Limbo ou ses « petits frères ». C’est assez réussi et il est plaisant de glisser sur les parois, faire des pirouettes etc. C’est un peu vide, un peu simpliste, la musique renforçant l’effet. Là où Limbo ou Botanicula avaient une vraie direction artistique, Element4l se « mouille » moins, dommage.

Là où les choses deviennent corsées et presque rédhibitoires pour certains, c’est au niveau de la jouabilité. On recommence un nombre incalculable de fois les « passages » pour trouver la bonne combinaison et surtout le bon « rythme » de passage d’un élément à un autre. Il faut du temps pour s’y faire, un moyen peu glorieux d’augmenter substantiellement la durée de vie, relativement faible (16 niveaux)…

Alors Element4l, c’est bien ?

Mignon, malin, complexe, trop complexe peut-être. Un peu trop inspiré de Limbo ou Botanicula, le jeu est un bon petit jouet du moment. La balade onirique n’en reste pas moins très sympa et plaisante.

Disponible sur Steam pour moins de 10€, un DLC gratuit pour les joueurs sera disponible bientôt.

Element4l a été réalisé par I-Illusions.

Notez cet article

Rédacteur du blog. Diplômé en infographie multimédia et infographie 3D à l'école Emile Cohl, passionné par les nouveaux médias, le jeu-vidéo et la photo. Pilotage d'ULM multiaxe. Elite Dangerous : Passionné du jeu Elite: Dangerous depuis la Beta. Contributions : Fan Site Galnet.fr | Chaîne Youtube | Flux Twitter dédié | Page Facebook | Communauté francophone | Groupe steam | Mur Pinterest | Sites pro : Ecole Emile Cohl | identipack.fr

Laisser un commentaire