Salon des curieux

Contrast, jeu d’ombres et de lumières Cet article n'a pas encore été noté. Soyez le premier à le faire !

By Posté dans - Jeux Vidéo le octobre 18th, 2013 0 Commentaires jeu contrast

 Contrast, sort peu à peu de l’ombre

Présenté à l’E3, le plus gros salon du jeu vidéo qui se tient à Las Vegas tout les ans, Contrast est un jeu qui a été largement remarqué. Aux côtés des blockbusters comme Assassin Creed, Watch Dogs et autre FIFA Soccer, ce salon est aussi un lieu de découverte pour les jeux indépendants. Ces derniers ont le vent en poupe, il n’a presque jamais été aussi facile de faire un jeu de grande qualité avec si peu de moyens et de personnes. Quelques semaines après la sortie de GTA V dont les chiffres sont un record absolu, (200 millions de dollars -donc plus que la trilogie du Seigneur des Anneaux-, mobilisant 300 personnes pendant 5 ans, 1 milliard de dollars de recettes en moins d’une semaine) il peut-être important de regarder ailleurs, par exemple sur le jeu Contrast.

Contrast plante son décor dans les années 20. Ambiance Cabaret et art déco comme toile de fond, le joueur incarne une acrobate, une femme donc, c’est qui reste assez rare. On se souviendra de Lara Croft ou de Jade dans Beyond Good and Evil (et quelques autres), mais des personnages principaux dans le JV, ça ne court pas les rues. La particularité de cette acrobate dans le jeu Contrast est qu’elle peut « incarner » son ombre portée. Le Jeu de lumières et d’ombres est donc le support (qui n’est pas nouveau) permettant de traverser les niveaux. Un obstacle à franchir et l’ombre portée de Dawn (l’héroïne) sur le mur ? C’est simple : on incarne cette ombre et on franchit l’obstacle. Les ombres sont plates, elles contrastent alors avec les décors en 3D et ouvre grand le champ des possibles  : sauter entre les sujets d’un manège pour traverser une place par exemple, gravir l’ombre protée d’un avant bras géant…. La vidéo ci-dessous devrait vous éclairer un peu plus sur les principes du jeu.

Contrast direction artistique

Le jeu contrast s’appuie sur une DA travaillée.

C’est le moins que l’on puisse dire quand on découvre l’univers de Contrast. Mais le jeune studio québécois, Compulsion Games, qui signe ici son premier titre, pouvait-il faire autrement ? Créer un jeu qui repose entièrement sur les ombres et les lumières sans avoir une direction artistique des plus rigoureuses aurait immanquablement  plombé le titre. Pas le choix donc : il fallait faire du bon travail pour que ça marche, et le pari semble réussi quand on découvre les visuels qui apparaissent peu à peu sur la toile. Evidemment la modélisation semble parfois un peu carrée, les textures un peu trop brillantes, les animations peut-être un peu raides, mais il y a des chances que l’on oublie ces imperfections grâce au travail du Character design, à la qualité des éclairages et à l’ambiance (visuelle et sonore).

contrast cabaret

Il convient, cependant, d’attendre la sortie du jeu, prévue pour le 15 novembre sur Steam pour se faire un avis définitif. Voilà une bonne occasion pour faire un petit tests que je ne manquerais pas de partager avec vous.

 

Il ne reste plus qu’à attendre la sortie du jeu Constrast pour voir s’il tient ses promesses. Si tel est le cas, ce titre pourrait bien être un titre majeur de l’automne 2013, d’autant qu’il profiterait de bonnes coïncidences (report de Watch Dogs, post GTA V…). Vivement la mi-novembre !

 

Notez cet article

Rédacteur du blog. Diplômé en infographie multimédia et infographie 3D à l'école Emile Cohl, passionné par les nouveaux médias, le jeu-vidéo et la photo. Pilotage d'ULM multiaxe. Elite Dangerous : Passionné du jeu Elite: Dangerous depuis la Beta. Contributions : Fan Site Galnet.fr | Chaîne Youtube | Flux Twitter dédié | Page Facebook | Communauté francophone | Groupe steam | Mur Pinterest | Sites pro : Ecole Emile Cohl | identipack.fr

Laisser un commentaire